La Convention Citoyenne pour le Climat : un aboutissement qui se fait attendre

Chaque week-end, Combat décrypte le sujet que VOUS avez choisi en début de semaine. Cette fois-ci, vous avez sélectionné le sujet sur la Convention Citoyenne pour le Climat.

En cette fin d’année 2020, le Ministère de la Transition Écologique prévoit la présentation du projet de la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC) auprès du Conseil des Ministres. Une situation peu enviable pour les 150 citoyens qui se sentent de plus en plus bernés par un simulacre d’intérêt pour la transition écologique de la part du gouvernement.

La Convention Citoyenne pour le Climat : qu’est-ce que c’est ?

Au cours du grand débat national de décembre 2018 a été mise en avant par les Gilets Citoyens l’idée d’une assemblée composée de citoyens choisis au hasard dans le peuple français. Plus tard, début 2019, le réalisateur Cyril Dion et l’actrice Marion Cotillard, tous deux impliqués dans le combat pour l’environnement, ont suggéré à Emmanuel Macron l’élaboration d’un tel corps qui serait chargé de résoudre la crise écologique.

Ainsi fut créée la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC). Le 2 juillet 2019, Édouard Philippe rédige la lettre de mission de la CCC, dont l’objectif est de « parvenir, dans un esprit de justice sociale, à réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40% d’ici 2030 par rapport à 1990 ». La Convention est donc composée de 150 citoyens choisis, au hasard, sur tout le territoire et de toutes générations confondues ; 51% sont des femmes et 49% des hommes ; tout cela en vue d’atteindre les réalités de la société française. Les différentes propositions de la CCC, disponibles sur son site, sont réparties entre les cinq principaux facteurs d’émissions de gaz à effets de serre : les déplacements, la consommation, le logement, la production et l’alimentation.

L’organisation paraît donc parfaite, il semble que les propositions n’ont plus qu’à être appliquées. Alors pourquoi un tel mécontentement parmi les 150 membres de la Convention ?

Septembre 2020 : le fiasco des réunions de concertation thématiques :

Les premières discussions entre les membres de la CCC et le gouvernement avivent déjà des tensions. Du 11 au 19 décembre 2020, ainsi que l’avait prévu le calendrier mis en place par le Ministère de la Transition Écologique, eurent lieu une série de réunions sur divers thèmes (la rénovation écologique, l’automobile, le transport de marchandises, le trafic aérien, les emballages et déchets, la publicité, l’aménagement et l’agriculture et alimentation). Au cours de ces réunions, plusieurs ONG furent invitées en tant que parties prenantes de la Convention Citoyenne pour le Climat. Parmi elles Greenpeace. Le 11 septembre (journée consacrée aux thèmes de la rénovation écologique et de l’automobile), la célèbre association écologique a déclaré dans un article sur son site son refus de participer aux réunions de concertation suivantes. La raison : le nombre trop important de représentants du secteur aéronautique, lesquels réfutèrent les diverses suggestions de la part de la CCC visant à réduire le trafic aérien.

Quelques semaines plus tôt déjà, nos confrères du média indépendant Reporterre avaient relaté, dans un article, le refus des ONG France Nature Environnement, la Ligue de Protection des Oiseaux et les Amis de la Terre de participer à l’annuel Conseil National de la Transition Écologique. Les raisons de ce refus sont similaires à celles de Greenpeace : la proximité jugée trop forte du gouvernement avec les lobbies représentants l’industrie agricole.

L’actuel boycott du gouvernement par les 150 citoyens :

Le calendrier du Ministère de la Transition Écologique prévoyait, pour ce mois de décembre, la « présentation du projet de loi spécifique en Conseil des ministres ». Comment se déroule cette opération ? Les 150 citoyens détaillent leurs différents projets, regroupés en les cinq groupes que nous avons déjà évoqués. Un débat s’ensuit, mêlant aux revendications des citoyens l’avis du Gouvernement et des divers lobbies. A noter que l’été dernier, le Président de la République avait déjà utilisé trois « jokers » : la taxe de 4% sur les dividendes, la limitation de la vitesse à 110 km/h sur les autoroutes et la réécriture du préambule de la Constitution qui aurait placé l’environnement avant les autres valeurs fondamentales.

Quel est donc le problème ? Le média Actu-environnement, dans un article, évoque d’abord une lente évolution de la réunion. Le traitement du projet de loi tarde à aboutir, en raison d’une étude estimée trop longue de chaque proposition, quasiment systématiquement remise en question. Ainsi que l’avait dit le Président dans une interview par Brut : « Je ne vais pas dire, parce que ces 150 citoyens ont écrit un truc, que c’est la Bible, ou le Coran, ou que sais-je. »

Les 150 citoyens membres se sentent donc enfermés dans une Convention qui n’existerait que pour la forme, dans le but de faire croire à une volonté de transition écologique de la part du gouvernement. Dans un second article de Reporterre, plusieurs d’entre eux livrent leurs déceptions vis-à-vis de la présentation de leurs 80 articles qui constituent leur projet de loi. Certains regrets sont évoqués, comme encore une fois la trop forte convention entre le Gouvernement et les lobbies, mais aussi la sensation d’être enfermé dans une assemblée dont tous les projets sont soumis non seulement à un semblant de débat mais en plus à un réel jugement.

La réaction de Barbara Pompili :

Alors que Cyril Dion, tourmenté par l’évolution de la situation, a rédigé une tribune à l’égard d’Emmanuel Macron, la Ministre de la Transition Écologique a déclaré que la situation avance à son rythme. Il reste donc à attendre le résultat final tant attendu de la loi. À suivre donc…

Quentin Meyer

Emmanuel Macron s’adresse aux membres de la Convention citoyenne pour le climat, le 29 juin à l’Elysée, à Paris afp.com/CHRISTIAN HARTMANN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s