« Il est possible de vivre autrement »

A chaque numéro, Combat donne carte blanche à un ou une invitée. Pour le numéro 3, « Au-delà de l’Utopie, cohabiter en vivants », nous avons laissé la parole à Muriel Barra, productrice, réalisatrice et Fondatrice de LATO SENSU Productions.

Alors voilà que nous ne nous y attendions pas … Des années pourtant qu’une petite voix nous soufflait à l’oreille que quelque chose ne tournait pas rond. Plusieurs décennies même que les chiffres étaient là, sous nos yeux, tous plus glaçants les uns que les autres. Erosion de la biodiversité, pollutions, urbanisation et démographie galopantes, déforestation, inégalités … tout était là pour nous dire que, mathématiquement, ça ne passerait pas. Mais comme bercés, éblouis, par la lumière des manèges, nous avons sciemment préféré détourner notre regard de l’évidence.

Et puis voilà qu’un virus est venu troubler la fête. Comme un ultime avertissement de la nature qui viendrait nous mettre au pied du mur, face à nos responsabilités, pointant d’un doigt menaçant le château de cartes que nous avons orgueilleusement construit, aveuglement. Un virus qui, comme la petite voix, vient chaque jour nous rappeler que nos plans étaient mauvais. Dès le début. 

Et le constat est aujourd’hui sans appel : on s’est trompé.

La vie est apparue sur Terre il y a plus de 3 milliards d’années. Notre ancêtre Homo Sapiens est arrivé il y a seulement 200.000 ans, et les énergies fossiles sont entrées dans sa vie il y a moins de 300 ans. A l’échelle de la vie sur Terre, cela représente une durée quasiment inexistante, une poussière de temps qui aura pourtant suffit à transformer le fantasme du progrès d’une seule espèce animale en un véritable cauchemar pour tout le Vivant présent sur cette planète.

Le mot a été longtemps évité, stigmatisé, pourtant il s’agit bien de cela : ce que nous vivons aujourd’hui s’appelle un Effondrement. Un effondrement du Vivant qui entraine avec lui un effondrement des croyances et fondements de notre modèle de société. L’évidence est là, sous nos yeux : ce que nous avions défini comme « la norme » n’était qu’un écran de fumée. Appeler aujourd’hui de nos vœux un « retour à l’anormal » serait un acte de pure folie, une ultime arrogance lancée à la face de nos enfants.

Mais, cachée derrière ce mot avec lesquels la plupart des médias aimerait tellement nous faire peur, il y a LA vraie bonne nouvelle ! Car, si tant est que l’on veuille bien admettre cette notion, l’effondrement d’un vieux modèle laisse nécessairement la place à la construction d’un nouveau.

Nos certitudes volent aujourd’hui en éclats. On ne construit pas un modèle de société sur un fantasme de croissance économique infinie. C’est un fait, c’était un leurre.

Alors aujourd’hui, depuis sa base, le modèle est à réinventer. Se nourrir, grandir, habiter le monde, se déplacer, se soigner, partager, vivre et s’épanouir ensemble … Avec imagination, curiosité et foi en l’humain, il en va de notre responsabilité de revoir tous ces concepts.

Productrice et réalisatrice de films documentaires, cela fait plus de 17 ans que j’ai choisi de mettre mon métier au service de ceux qui ont fait ce choix, depuis déjà bien longtemps. Désireux de ne plus servir un système qu’ils savent être destructeur, ils ont fait de leurs vies des laboratoires. Seuls ou en communauté, ils ont quitté les autoroutes de « l’anormal » pour partir explorer d’autres chemins, plus respectueux du Vivant. Chacun avec leurs histoires, leurs cultures, leurs rêves, ils ont développé des modèles de vies alternatives. Entre apprentissage des savoirs anciens et conservation de technicités modernes, ils ont choisi de placer le curseur là où leur coeur leur fait profondément ressentir qu’ils sont vivants, membres éphémères d’une espèce animale parmi les autres. De passage.

Tout comme les problèmes qui nous accablent aujourd’hui, leur approche de la vie est Globale. Manger différemment, se vêtir, se loger, travailler, éduquer, se soigner … autrement. Parce que tout est lié, leur approche de la vie apparaît tout en cohérence, en profond respect de la vie.

En France, à l’étranger, en ville, à la campagne, en éco-hameau, en famille, au travail, des centaines d’expériences existent, toutes plus inspirantes les unes que les autres, et elles fonctionnent ! Vraiment. Probablement parce qu’elles ne sont pas « rentables » et n’ont rien d’autre à proposer que de la joie, ces histoires ne font pas la une des journaux ni n’occupent vraiment l’espace médiatique … elles sont pourtant de plus en plus nombreuses, et la multiplicité des sources d’informations les rendent désormais facilement accessibles.

Car c’est certain, voilà aujourd’hui la bonne nouvelle : il est possible de vivre autrement et nous n’avons plus d’autre choix que de le faire, vraiment !

Alors sachons nous inspirer de ceux qui ont déjà exploré de nouveaux chemins, et ensemble, rêvons, essayons, construisons de nouveaux modèles. Sachons retrouver et ressentir profondément ce qui fait de nous des hommes et des femmes libres et respectueux du cadeau de la vie, des êtres sensibles parmi les Vivants.

Une page blanche s’offre à nous. C’est à nous de l’écrire, à nous de redonner joie, beauté et sens à nos vies. Maintenant.

Muriel Barra est « Productrice, réalisatrice et Fondatrice de LATO SENSU Productions – www.latosensu.tv

Crédit Photo : Thomas Goisque  

Cet article fait partie de la sélection gratuite issue de notre n°3.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s