" Homme pressé, où iras-tu demain ?
Doucement, doucement, le Forestier marche, s’arrête, regarde, écoute.
Et le monde, c’est peut-être lui qui saura le découvrir. "

-Fanny Clar